Your address will show here +12 34 56 78

BIM

DÉFINITION DU BIM

Le BIM vient de l’anglais Building Information Modeling ce qui se traduit par Modélisation des Informations du Bâtiment. Le BIM est souvent assimilé à un logiciel ou à une technologie. Il est bien plus que cela car c’est en fait une suite de processus ou méthodes de travail utilisés tout au long de la conception, de la construction et de l’utilisation d’un bâtiment. Le BIM définit qui fait quoi, comment, et à quel moment.

Pour un projet il y a plusieurs modèles virtuels qui concernent les différents corps d’états. Ceux-ci permettent d’effectuer des analyses et simulations (énergétiques, calcul structurel, détections des conflits, etc), des contrôles (respect des normes, du budget, etc) et des visualisations.   Avec le BIM, les analyses, les contrôles et les visualisations sont effectués très tôt dans l’étude d’un projet, permettant ainsi une conception de meilleure qualité et la détection des problèmes avant la mise en chantier.

NOS LOGICIELS

Logiciel ATTIC+

Ce logiciel permet de modéliser un bâtiment en 3D pour ensuite créer une maquette IFC.

Revit

Pour pouvoir travailler en BIM ce logiciel est indispensable pour pouvoir utiliser les fichiers IFC.

Plug-in REVIT ATTIC+

Grâce à ce plug-in qui est utilisable avec REVIT nous sommes capable de faire un descriptif et/ou un quantitatif directement sur une maquette numérique.

Exemple de maquette IFC

Voici une maquette IFC créée à partir d’une modélisation sur notre logiciel ATTIC +

Fancy Image Box

Massive Dynamic has over 10 years of experience in Design. We take pride in delivering Intelligent Designs and Engaging Experiences for clients all over the World.

Pourquoi passer au BIM ?

Découvrez tous les avantages du BIM :

01

Organisation des maquettes du projet

Afin de distinguer les contributions des différents intervenants et d’être en mesure de détecter des conflits éventuels dans le cadre de la mission de synthèse, les maquettes numériques du projet seront livrées sous la forme d’un fichier IFC par bâtiment et par discipline. L’organisation des maquettes du projet peut être schématisée comme ci-dessous. La maquette Archi agit comme maquette centrale dans le sens où :

  • Elle sert de support aux autres maquettes

  • Elle fournit le point de référence du projet : toutes les maquettes seront référencées dans les coordonnées de la maquette centrale. Il faut ainsi tenir compte du point de référence définit par l'architecte et le BIM Manager

  • Elle fournit les niveaux : toutes les maquettes devront suivre le découpage en niveaux de l'architecte

Les maquettes qui gravitent autour de la maquette architecture seront transmises successivement par les BET puis par les entreprises. Le modèle numérique s’enrichira ainsi tout au long du projet à mesure que les maquettes seront transmises puis mises à jour. Le modèle numérique devant être complet, il s’agira d’intégrer tous les éléments non modélisés dans les maquettes métiers (VRD, structures, lots techniques…) dans la maquette architecture. Cette dernière intégrera donc tous les éléments 3D des lots n’étant pas capables de travailler en BIM comme les lots du clos-couverts et des finitions.

02

Principes généraux pour la production des fichiers IFC

Modélisation des objets

Les éléments composant le bâtiment sont modélisés par les objets qui les décrivent le mieux. Par exemple, si la structure comprend des poteaux, ils sont décrits comme des objets de la classe des poteaux (IfcColumn) et non de la classe des murs (IfcStandardCase), faute de quoi les quantitatifs seront faussés. Il est donc vivement recommandé d’utiliser les outils dédiés proposés par les logiciels avec lesquels on produit la maquette numérique (outil « mur » pour créer des murs, outil « dalle » pour créer des dalles ou des planchers..). Dans le même esprit, il est demandé que l’usage de l’outil « mur rideau » ne soit pas utilisé, par facilité, pour modéliser un élément relevant plutôt de la catégorie des portes ou des fenêtres.

Précision

Quelle que soit la phase, la précision des informations contenues dans la maquette numérique n’est pas inférieure à celle requise pour la production des documents traditionnels. Par ailleurs, les informations renseignées dans les fichiers IFC, géométriques ou textuelles, doivent être parfaitement justes.

Modélisation géométrique

Sauf mention particulière, la forme des ouvrages (murs, dalles,…), des équipements et des locaux contenus dans la maquette numérique a une représentation tridimensionnelle. Certains objets comme les gardes corps ou les pare soleils font parfois l’objet d’une modélisation géométrique très détaillée. L’expérience montre que l’utilisation de certains éléments de bibliothèque peut alourdir considérablement la taille de la maquette numérique. Il convient donc de rechercher le meilleur compromis entre la fidélité de la représentation et la taille du fichier résultant.

Arborescence spatiale

Le projet est organisé selon une arborescence spatiale Site > Bâtiment > Niveau > Espace.

  • Les niveaux à utiliser sont définis dans la maquette architecture et doivent être obligatoirement utilisés.

  • Les espaces courant sur plusieurs niveaux seront attachés au niveau bas

Composition des éléments

La composition des murs, cloisons et dalles doit être décrite sous la forme d’une liste ordonnée de couches homogènes.

  • La nature et l'épaisseur de chaque couche sont renseignées.

  • Toutes les couches sont traitées de sorte que la somme des épaisseurs de couches corresponde à l'épaisseur globale de la paroi.

Si une paroi contient des joints de dilatation, elle n’a pas à être scindée en fonction du joint en plusieurs éléments ; le joint peut être seulement matérialisé en 2D. La composition des autres éléments (poteaux, poutres, fenêtres,.) doit être indiquée par la référence à un matériau ou à une liste de matériaux.

Typage des éléments

Tout objet est associé à un objet type dont la désignation est indiquée dans l’attribut ObjectType : le libellé des objets types est parfaitement explicite car il permettra d’établir le lien avec les informations fournies par les entreprises sur les solutions mises en œuvre (marque, fabriquant,.) et avec la documentation dont les fiches produits.

03

Coordination BIM

La plateforme BIM concerne uniquement les contributeurs BIM, invités par le BIM Manager par mail. Le BIM Manager est garant de la traçabilité des documents et gère les accès des utilisateurs. La plateforme permet de :

  • Stocker et partager les maquettes IFC

  • Visualiser les maquettes sur PC, tablette et smartphone

  • Annoter et commenter les maquettes

  • Prendre des dimensions et consulter les propriétés des maquettes

  • Faire des quantitatifs

  • Superposer les maquettes et faire une synthèse

  • Générer des rapports de clash et exporter chaque clash sous format BCF

Synthèse 3D : La superposition des maquettes sera réalisée par le BIM Manager soit directement sur Trimble connect soit sur Tekla BIM Sight. Avant chaque réunion de synthèse, le BIM Manager préparera une liste de clash à solutionner sur Trimble connect.

Les avantages du BIM

Les avantages de la conception BIM sont multiples, pour tous les intervenants et à toutes les étapes d'un projet. Le BIM change la façon de travailler des maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs et entrepreneurs. Il leur permet de collaborer et d'ajouter des informations pertinentes très tôt dans le projet, lorsque les modifications n'ont pas encore de conséquences financières graves.

Pour les maîtres d'ouvrage durant les études de faisabilité et la conception, l'extraction des quantités du modèle virtuel BIM permet de vérifier très tôt si un projet respectera les critères financiers et les délais de construction. Les bureaux d'études, architectes et ingénieurs visualisent plus précisément le projet pendant toutes les étapes de conception grâce au modèle virtuel 3D. La collaboration entre les intervenants est facilitée grâce à l'utilisation d'un même modèle 3D, simultanément ou non.

Autre avantage les quantités et coûts de construction peuvent être extraits en temps réel, à tout moment durant la conception. Cela permet d'avoir un retour immédiat sur les conséquences budgétaires d'une modification ou d'une variante.

Lors de la construction le BIM a permis de faciliter le déroulement des travaux grâce à la découverte des erreurs et omissions avant le début des travaux, ce qui réduit donc les retards dûs aux modifications de dernière minute. Le modèle 3D permet l'extraction de tous les matériaux et ressources nécessaires à chaque étape du projet. Il est beaucoup plus facile de planifier les livraisons des matériaux et des équipements. Les commandes aux sous-traitants peuvent être effectuées avec plus de précision et en temps opportun. Après la construction toutes les informations collectées durant la construction peuvent être insérées dans le modèle 3D et remises aux propriétaires ou au gestionnaire. Ce qui permet de facilité l’entretien et la maintenance des bâtiments.

  • Text Hover
Pourquoi passer au BIM ?

Grâce aux solutions BIM pour la conception de bâtiments, vous pouvez :

  • réduire les erreurs et limiter les oublis lors des itérations de conception

  • localiser et réduire les conflits coûteux de conception avant le début de la construction

  • améliorer la collaboration au sein de l'équipe avec des modèles coordonnés et cohérents

  • remporter des contrats et l'approbation des parties prenantes plus facilement grâce à des visualisations percutantes

  • prendre des décisions de conception durable plus pertinentes, en analysant les coûts et la consommation énergétiques

  • Text Hover
ATTIC +

Grâce à notre logiciel nous pouvons réaliser un métré TCE en modélisant le projet tous corps d’état ce qui nous permet de recouper toutes les informations des lots et ainsi minimiser les doubles emplois et les erreurs.

Une question ? Besoin d'un devis ?